Posté le 06/09/2019 - Caen se mobilise en faveur des cyclistes


À Caen, le vélo se répand comme une traînée de poudre. C’est pourquoi la ville a pour projet de construire un véritable circuit sécurisé, notamment par le biais d’un “périph’vélo”.

Caen-la-Mer a annoncé que “des mesures concrètes sont prises afin que le vélo soit considéré comme un mode de déplacement à part entière sur l’agglomération”. Pour la rentrée, la ville a présenté ses nouveaux aménagements, concernant le stationnement, l’accompagnement à la pratique, la réalisation d’infrastructures cyclables…

Le stationnement

La ville a déclaré que “des zones de stationnement, sécurisées, protégées des intempéries et facilement accessibles ont ainsi été installées”. Le stationnement se présente désormais sous différentes formes : les arceaux, les emplacements dans des parkings souterrains, les abris et les box sécurisés.

L’acquisition de vélo

“Relief, météo, enfants à déposer, style vestimentaire… sont autant d’éléments mis généralement en avant pour ne pas utiliser le vélo. Devant ce constat, la Communauté urbaine développe, de façon récurrente, une communication pour promouvoir et développer l’usage du vélo”. C’est pourquoi une aide financière peut être versée aux personnes qui achètent des vélos à assistance électrique (VAE), des vélos pliants ou encore des vélos cargo. Le montant de cette aide peut varier de 150 à 350 euros, selon les ressources de l’acquéreur. Il s’agit cependant d’une aide réservée uniquement aux résidents de Caen.

Le périph’vélo

“À terme, ce projet vise à proposer un anneau cyclable autour du coeur de l’agglomération. Depuis l’été 2019, un premier tronçon de 4,5 km a été mis en place. Sur ce tronçon expérimental, une signalétique a été apposée au sol avec des couleurs vives pour marquer le contraste avec l’enrobé”. Le périph’vélo, et ses différents aménagements, coûteraient 183 000 euros. Cela implique : le marquage au sol qui a été mis en place à chaque intersection pour alerter cyclistes comme automobilistes, la réduction de la vitesse des voitures à certaines zones, la suppression ou la reprogrammation de certains feux tricolores pour que les cyclistes aient plus de temps pour passer, le renouvellement du revêtement sur une partie pour favoriser la circulation sans accroc des cyclistes.

La présidente de l’association Les Dérailleurs, qui a été concertée pour établir ce plan de “rénovation”, explique : “Ce périph’vélo ne va pas changer ma vie de cycliste à Caen. On est encore loin de la finalisation. Ce qui a été amélioré existait déjà, maintenant il faut finir. Et surtout, s’attaquer au centre-ville qui est un enfer d’Est en Ouest ou du Nord au Sud”.

1016 fois - posté le 06/09/2019