Marquage au sol parking

Demande de devis sur un projet de marquage au sol parking en 2 étapes

etape1

1ère Étape - Définir mes besoins

Vous souhaitez un devis pour : marquage au sol parking

Remplir le formulaire en quelques clics et obtenez des devis de nos meilleurs partenaires !

Le projet doit être réalisé en :
Dans quel état est votre sol :
Le projet de marquage est-il ?
Quelle est la nature de votre sol ?
Déposer votre CCTP ou cahier des charges : (Facultatif)
Commentaire(s), décrivez le projet :
etape1

2eme Étape - Mes coordonnées et c'est fini !

Dernière étape, validez vos informations pour recevoir vos devis.

Ces informations nous permettrons de vous contacter pour vous obtenir les meilleurs devis !


Nom de l'entreprise

Nom et prénom du contact

Adresse email

Numéro de téléphone

Lieu du projet - Ville ou CP

Le marquage au sol de parking est utilisé pour communiquer sur les règles appliquées dans ce lieu. Il s'agit d'une technique de signalisation routière qui consiste à peindre sur le sol du parking des symboles et des textes, afin de transmettre une information aux usagers. Le marquage au sol du parking permet de délimiter les places de stationnement afin d'éviter les stationnements anarchiques et les conflits entre copropriétaires et d'assurer la sécurité des usagers. Comment réalise-t-on ce type de marquage et quelles sont les normes et réglementations auxquelles il est soumis ?

Comment est réalisé un marquage au sol de parking ?

Le marquage au sol de parking est utilisé pour communiquer sur les règles appliquées dans ce lieu. Il s'agit d'une technique de signalisation routière qui consiste à peindre sur le sol du parking des symboles et des textes, afin de transmettre une information aux usagers. Le marquage au sol du parking permet de délimiter les places de stationnement afin d'éviter les stationnements anarchiques et les conflits entre copropriétaires et d'assurer la sécurité des usagers. Comment réalise-t-on ce type de marquage et quelles sont les normes et réglementations auxquelles il est soumis ?

Comment est réalisé un marquage au sol de parking ?

Avant tout, le marquage au sol de parking doit être confié à un professionnel qui maîtrise les différentes techniques de marquage ainsi que les normes en vigueur. La réalisation de cette signalisation horizontale pour parking commence par la préparation du sol et on procède ensuite à l'application du revêtement.

La préparation du sol

Cette première étape est primordiale et doit être réalisée avant le début des travaux. Elle consiste à s'assurer que le sol qui recevra le marquage est en bon état. Dans le cas contraire, les marquages de sols, une fois terminés, présenteront des défauts auxquels il sera compliqué, voire impossible de remédier. Il est donc essentiel de vérifier si le sol du parking n'est pas fissuré, ne présente pas des creux ou autres types de défauts qui pourraient être visibles à la fin des travaux.

Si c'est le cas, il faudra réparer le sol et le débarrasser de tout type de saletés ou graisses afin qu'il soit prêt à recevoir le produit. En effet, un sol lisse et propre permet au produit d'adhérer facilement et de tenir plus longtemps.

L'application du produit sur le sol

Après avoir réparé et nettoyé le sol, on procède à l'application du revêtement. Le produit le plus couramment utilisé pour le marquage du sol est la peinture routière. Performante, efficace et durable, elle épouse facilement les formes des surfaces sur lesquelles elle est appliquée. D'autres types de produits, comme la résine ou l'enduit à chaud ou à froid peuvent être également utilisés pour effectuer ce type de travaux. Le marquage au sol du parking doit être réalisé avec des peintures de qualité et résistantes à l'abrasion et aux produits pétroliers.

Il peut s'agir d'une peinture blanche ou d'une peinture de couleur et elle peut être associée à d'autres éléments qui empêcheront qu'elle soit glissante. En outre, la peinture qui sert au marquage du sol sèche assez rapidement (30 min environ) et elle peut tenir pendant 2 ans. Le kit servant à la réalisation du marquage est constitué d'un aérosol pour le conditionnement de la peinture, d'un pochoir unique ou plusieurs pochoirs pour son application, d'un rouleau et de ruban adhésif.

Quelles sont les normes et réglementations du marquage au sol de parking ?

Le marquage au sol de parking et de stationnement n'est pas sans règle. Cette signalisation horizontale pour parking est soumise à certaines exigences définies par un cadre réglementaire qui doit être respecté. Ainsi, il existe des normes et réglementations, tout comme le code de la route pour le marquage au sol des parkings publics et privés, du stationnement payant, pour PMR et pour livraison, et des places pour véhicules électriques.

Les normes qui encadrent la réalisation de marquage au sol de parking sont :

  • La norme NF P91-100 relative aux parkings accessibles aux publics, pour les véhicules de moins de 3,5 t et de 1,90 m de haut.
  • La norme NF P91-120 pour les parcs de stationnement privés.
  • L'arrêté interministériel du 24 novembre 1971 et celui du 7 juin 1977 relatif au marquage sur chaussée.

Le marquage au sol pour les parkings publics et privés

Les normes NF P91-100 et NF P91-120 définissent les dimensions à observer pour une place de stationnement, la hauteur minimale, les voies de circulation et les rampes d'accès pour les parkings publics et privés. Par ailleurs, les places de parking peuvent être délimitées avec différents types de lignes. À savoir :

  • Une ligne continue blanche de 10 cm de largeur.
  • Une ligne discontinue en pointillé mesurant 10 cm de largeur.
  • Une ligne amorcée marquée en début et en fin de ligne pour montrer la limite entre les places.

On distingue 3 types de places de parking :

  • La place de stationnement en bataille : elle est implantée à 90° de la chaussée et permet de garer le véhicule perpendiculairement à la route. Les dimensions minimales des zones à observer pour cet emplacement sont une longueur de 5 m, une largeur de 2,30 m et une voie de circulation d'une largeur de traçage de 5 m entre les rangées.
  • La place de stationnement en épi : cet emplacement permet un stationnement en diagonale. Les dimensions de cette place de parking dépendent de son degré d'inclinaison. En d'autres termes, ces dimensions sont déterminées en fonction de l'angle du stationnement et de l'angle de la voie. Plus l'angle est faible, plus la longueur minimale de la zone à observer est réduite.
  • La place de stationnement en créneau ou longitudinale : elle permet un stationnement en parallèle de la chaussée. La longueur et la largeur de cette place de parking dépendent de la présence ou non de murs ou d'obstacle d'arrêt (poteau, muret, etc.) sur les côtés.

Notez que la présence d'obstacle (un ou plusieurs) sur l'un ou les deux côtés d'une place de stationnement induisent une augmentation de la largeur.

Le stationnement pour les Personnes à Mobilité Réduite (PMR)

Le stationnement PMR bénéficie d'un cadre réglementaire plus conséquent, renforcé par la loi du 11/02/2005 relative à l'accessibilité des PMR. Le marquage au sol de parking et la réglementation de la signalétique des emplacements réservés aux places de stationnement pour les PMR sont régis par plusieurs décrets. Ces derniers ont contribué à définir des normes spécifiques.

Selon la législation, 2 % des places de parking doivent être attribuées aux personnes à mobilité réduite, en arrondissant à l'unité supérieure. Les places réservées aux PMR doivent être plus grandes, de plain-pied, sans aucun obstacle et protégées de la circulation. Ceci permet de faciliter l'accès aux personnes en fauteuils roulants.

Pour indiquer les emplacements réservés aux personnes handicapées, c'est le pictogramme de la silhouette en fauteuil roulant, peint en blanc, qui est utilisé. En outre, pour les stationnements sur la voie publique, les collectivités doivent nécessairement mettre en place un panneau pour signaler l'emplacement réservé aux PMR.

Le marquage au sol des places pour véhicules électriques

Les places de stationnement pour véhicules électriques et véhicules hybrides rechargeables répondent aux mêmes réglementations que les places de parking longitudinales et en bataille en ce qui concerne les dimensions. Il est impératif de peindre en blanc sur les limites de l'emplacement, le pictogramme « véhicule électrique ».

En France, le marquage au sol de parking urbain est soumis à des exigences, notamment en ce qui concerne les dimensions des différents types de place de stationnement. Le respect du cadre réglementaire est primordial pour être en conformité avec les obligations légales. La réalisation de ce type de travaux doit être confiée à un spécialiste.

N’hésitez pas à faire votre demande de devis unitaire sur notre site pour obtenir le prix de réalisation de votre projet par une entreprise experte.

Afficher plus

Le marquage au sol ou marquage horizontal pour les parking: c’est la délimitation des emplacements de stationnement. Celui-ci peut se faire avec de la peinture, ou des plots de voirie par exemple. 2 normes principales régissent les dimensions des espaces de stationnement 1/ la norme NF-P 91-100 concerne les parcs de stationnement accessibles au public et 2/ la norme NF-P 91-120 concerne les emplacements de stationnement à usage privatif. Attention la réglementation varie selon la capacité et le type de parc de stationnement (en bataille, en épi, longitudinal), mais aussi selon la présence d’obstacle (poteau, mur) : chaque cas est spécifique. Néanmoins, voici une idée des dimensions à respecter pour un stationnement en bataille (à 90° par rapport à la voie de circulation, le plus courant), sans obstacle, sur un parking privatif : • une longueur de place de 5 m (pour garer les citadines, mais aussi les berlines et monospaces) ; • une largeur de place de 2,30 m • une voie de circulation d’au moins 5 m de largeur A noter : les emplacements réservés aux personnes handicapées, dont les dimensions sont prévues pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite, font l’objet de textes réglementaires spécifiques.