Posté le 26/04/2019 - Du street art pour la sécurité routière à Rennes


Après les passages piétons en 3D, c’est le street art qui est utilisé pour faire ralentir les automobilistes ! À Rennes, des oeuvres ont été peintes sur la route dans l’espoir de forcer les conducteurs à ralentir. Une initiative artistique en faveur de la sécurité routière.

Des oeuvres d’art pour faire ralentir les automobilistes

À Rennes, quatre oeuvres de street art ont été réalisées sur la chaussée, à différents endroits de la ville. Par exemple, sur le boulevard de la Liberté, les automobilistes peuvent désormais admirer la famille canard traverser la route, juste avant le passage piéton. Autre exemple : près du Théâtre National de Bretagne, un mandala a été peint sur un sas à vélo.

Voilà une initiative artistique et humoristique visant à améliorer la sécurité routière. Un tel marquage au sol peut attirer l’attention des conducteurs, ce qui peut alors mener à un ralentissement.

Les différents endroits n’ont pas été choisis au hasard. Les quatre oeuvres ont été peintes dans quatre secteurs qui nécessitent un tel dispositif. En effet, les automobilistes y respectent peu les autres usagers, comme les piétons ou les cyclistes.

L’efficacité des marquages au sol face à la sensibilisation des conducteurs

Il y a quelques mois, les premiers passages piétons en 3D sont apparus dans certaines villes françaises. Un trompe-l’oeil qui était censé interpeller les automobilistes afin qu’ils ralentissent. En effet, les classiques bandes blanches donnaient l’illusion de ressortir du sol, voire de flotter au-dessus de la chaussée.

Cependant, c’est un dispositif qui n’a malheureusement pas été très concluant : les avis étaient mitigés sur la question. Si certains trouvaient l'initiative bonne, d’autres conducteurs se rendaient bien compte de la supercherie. De plus, les automobilistes risquaient de finir par s’y habituer et ne plus y faire attention. Le street art sera-t-il plus efficace ?

C’est bien possible. Selon l’adjointe chargée des questions de mobilité, Sylviane Rault, le beau et l’inattendu sont susceptibles d’attirer l’attention du conducteur et de le faire ralentir, ce qui apaiserait la circulation. La ville de Rennes a tout misé sur des couleurs et des formes pour rendre le dispositif efficace.

Plus tôt, la ville avait opté pour des lignes d’effet. Un décret datant de décembre 2018 autorise les villes françaises à mettre en place ce dispositif. À Rennes, 200 passages piétons devraient bientôt disposer d’une ligne d’effet. Ce marquage au sol a de grandes chances de prochainement se généraliser dans toute la France.

718 fois - posté le 26/04/2019