Posté le 15/12/2020 - Le miroir de sécurité : un dispositif indispensable soumis à des réglementations


Incontournable de la sécurité routière, le miroir de surveillance est parfois le seul dispositif permettant d’éviter de graves collisions entre des véhicules. Placés à des carrefours délicats, souvent réputés dangereux, ils permettent à chaque automobiliste de vérifier que la voie est bien libre avant de s’engager. Une visibilité indispensable pour garantir la sécurité de tous sur la route qui s’applique également à de nombreuses autres situations. 

Quels miroirs pour quels emplacements ? 

Pour être efficace, un miroir de sécurité doit être choisi en fonction de l’environnement à sécuriser. S’agit-il d’un espace intérieur ou extérieur ? Selon les circonstances, des miroirs de parking, des miroirs routiers, ou des miroirs industriels pourront être installés pour répondre à un besoin de visibilité. En effet, qu’il s’agisse d’une sortie de hangar, d’une entrée de parking souterrain, ou d’un carrefour routier comme cité ci-dessus, ces différents environnements peuvent être l’occasion d’un angle mort dangereux au quotidien. Le miroir placé en accord avec les réglementations d’usage permet alors de limiter drastiquement les risques d’accident.

Quelle réglementation pour les miroirs de sécurité routière ? 

Dans le cadre de miroirs routiers, c’est la municipalité qui décide de l’installation d’un tel dispositif. En effet, la pose de ce type d’équipement est définie par l’article 14 de l’instruction interministérielle de la signalisation routière, et ne peut s’effectuer qu’à l’intérieur d’une agglomération afin de ne pas créer de mauvaises évaluations de la distance ou des éblouissements sur des routes pour lesquelles l’installation d’un miroir deviendrait alors plus source de danger que de sécurité. 

En milieu urbain, les miroirs routiers sont employés uniquement lorsqu’aucun autre dispositif n’est possible à l’emplacement concerné. Cinq conditions doivent ensuite être respectées pour une installation réglementaire : 

  • Installation d’un régime de priorité avec un Stop mis en place sur la branche du carrefour où la visibilité est la plus réduite.

  • Le stop concerné doit être situé sur une route où la circulation est majoritairement locale. 

  • La route prioritaire du carrefour en question doit être limitée à 50km/h ou moins. 

  • La distance entre la ligne d’arrêt du stop et le miroir de sécurité doit être strictement inférieure à 15 mètres. 

  • Le miroir de sécurité doit être fixé à plus de 2,30 mètres de hauteur. 

Avec une réglementation stricte et précise, les miroirs de sécurité permettent donc d’améliorer la visibilité des usagers de la route dans des situations où aucun autre dispositif ne pourrait s’avérer efficace. Il joue donc un rôle essentiel pour limiter le nombre d’accidents routiers en milieu urbain.

809 fois - posté le 15/12/2020