Posté le 20/11/2020 - Le radar pédagogique : un outil de prévention pour tous les conducteurs


Le radar pédagogique est un radar préventif qui indique la vitesse d’une voiture à l’entrée d’une zone limitée. Largement développé et installé aux abords de nombreuses villes de France, il invite les conducteurs à changer de comportement sur la route. Mais alors comment fonctionne ce type de radar routier, et quels résultats concrets apportent-ils sur la circulation en milieu urbain ? 

Comment fonctionne un radar pédagogique ?

À l’approche d’un véhicule, le radar pédagogique affiche la vitesse de ce dernier avec un code couleur et une symbolique claire qui permet d’informer rapidement le conducteur quant à sa conduite : la vitesse est affichée en vert si l’automobiliste est en-dessous de la limitation, et en rouge si ce dernier est au-dessus (jusqu’à un seuil maximal de 20km/h au-dessus de la limite).

Afin de pouvoir rapidement communiquer la vitesse d’un véhicule, ces équipements spécifiques utilisent l’effet Doppler. Ce système se base sur le décalage de fréquence d’une onde entre son émission et sa réception. La distance qui varie entre l’émetteur et le récepteur à mesure que vous vous approchez du radar pédagogique permet à ce dernier de déterminer votre vitesse et de vous en informer automatiquement.  Un système simple et efficace qui a été choisi par de nombreuses agglomérations françaises, mais aussi partout dans le monde. 

Quel réel impact sur la conduite des automobilistes ? 

Un affichage clair à l’entrée d’une agglomération invite le conducteur en excès de vitesse à changer son comportement et réduire son allure. En France, ce type d’installation a démontré un baisse de vitesse en milieu urbain comprise entre 2 km/h et 6 km/h, ce qui représente une diminution de 4% à 12% en moyenne. Ce dispositif permet également de réduire les excès de vitesse en agglomération de 4% à 30%. Ces statistiques sont recueillies par les radars pédagogiques eux-mêmes qui enregistrent les vitesses de chaque véhicule pour les partager ensuite sur une application dédiée, accessible aux mairies. 

Ce sont d’ailleurs ces dernières qui décident d’installer ou non des radars pédagogiques à l’entrée de leurs agglomérations. En effet, depuis 2017, il n’y a plus de déploiement gouvernemental pour ce type de radar routier. Il revient donc aux collectivités de choisir si elles souhaitent en équiper leurs communes. 
 

Efficace à titre préventif, le radar pédagogique est donc un outil pertinent pour participer à limiter les excès de vitesse et les accidents en milieu urbain. Ces dispositifs ne donnent lieu à aucune contravention en cas de dépassement de la limitation de vitesse, toutefois, il est fréquent qu’un radar répressif soit placé en aval de ces équipements.

730 fois - posté le 20/11/2020