Posté le 28/10/2020 - Le Thermoplastique à chaud : un indispensable des voiries


Utilisé sur nos voiries et dans l’aménagement urbain de nos communes, le thermoplastique à chaud offre de nombreux avantages grâce à un procédé rapide et durable. Un moyen efficace de réaliser un marquage au sol résistant pour la signalétique routière, mais aussi les cours d’écoles, les parkings, ou encore les zones industrielles. 

En quoi consiste le thermoplastique à chaud ? 

Comme indiqué de par son nom, le thermoplastique est un enduit qui fonctionne à la chaleur. Le produit doit être porté à la bonne température pour permettre une signalisation thermocollée sur le revêtement. Qu’il s’agisse de panneaux, de pictogrammes, ou de lettrages, le thermoplastique à chaud s’adapte à tous les besoins avec la possibilité de pigments variés qui permet d’habiller une cour d’école de manière ludique ou de respecter les signalisations réglementaires de la route. 

Une fois sec, le produit offre une véritable résistance au passage de véhicules ou d’usagers. Des enduits adaptés sont égalements disponibles pour prolonger encore davantage la durabilité de ce type de marquage thermocollé. Appliqué rapidement grâce au matériel adéquat, le thermoplastique à chaud garantit donc de nombreux avantages : 

  • Un produit naturellement antidérapant pour la sécurité des usagers.

  • La possibilité d’opter pour une version rétro réfléchissante des plus efficaces de nuit (classe R3).

  • Une résistance excellente avec des produits présentant une certification jusqu’à P6 impliquant 2 millions de passages de roues.   

  • Un temps de séchage rapide pour une reprise du trafic ou de l’activité dans les meilleurs délais. 

Comment applique-t-on le thermoplastique à chaud ? 

Présenté dans des sacs thermofusibles, le thermoplastique est conditionné sous forme de poudre sans solvant. Afin d’obtenir un produit fluide pour le marquage, ce dernier doit être chauffé entre 150°C et 180°C et peut ensuite être appliqué de plusieurs façons : 

  • Technique coulée : à l’aide d’un sabot d’application, le produit se déverse par gravité sur le sol. Dans ce cas, le marquage peut s’effectuer de manière manuelle ou grâce à un appareil de traçage. La largeur de la ligne, quant à elle, est définie par la largeur du sabot utilisé. 

  • Technique projetée : à l’aide d’un compresseur et de pistolets à air comprimé, le produit est apposé par pulvérisation. Des écrans placés autour du pistolet permettent toutefois d’obtenir des bords nets. 

  • Technique extrudée : à l’aide d’une pompe qui alimente une tête d’extrusion à largeur variable, le thermoplastique est déposé avec une plus grande vitesse d'exécution, et un meilleur rendu. 

Avec un temps de séchage d’environ une minute, le thermoplastique à chaud permet une coupure de la circulation ou des activités très limitée, et ce, quelle que soit la technique utilisée pour l’appliquer. Le résultat du marquage est de 2 à 3 mm d’épaisseur et peut durer de 5 ans à 8 ans selon le trafic subi. Un produit efficace et indispensable pour assurer une signalétique claire et durable à tous les usagers.

715 fois - posté le 28/10/2020