Posté le 19/03/2020 - Coronavirus : des marquages au sol pour respecter les distances de sécurité


Alors qu’en France, le confinement a été décrété depuis le mardi 17 mars 2020 à 12h00, en Italie, la population est obligée de respecter des consignes de confinement depuis le 9 mars. Tout comme les Français, les Italiens ne peuvent, entre autres, sortir de chez eux que pour réaliser des achats de première nécessité, tels que des courses alimentaires. Alors que dans le nord de l’Italie, 15 millions d’habitants ont été placés en quarantaine, les autorités recommandent de conserver une distance d’un mètre entre chaque personne. Distance fortement recommandée également en France, afin d'empêcher la propagation du virus au sein de la population. Une mesure certes quelque peu difficile à faire respecter, c’est pourquoi certains Italiens ont inventé leurs propres marquages au sol. 

En Italie, des marquages au sol artisanaux, afin de marquer les distances de sécurité

Dans un supermarché de Rome notamment, Marine Henriot, journaliste française amenée à faire ses courses, a ainsi remarqué au sol des marquages réalisés par le gérant. Sur les photos publiées par la journaliste sur Twitter, on peut observer des emplacements réalisés avec du gros scotch et du feutre rouge. “Distance de sécurité”, peut-on lire sur ces emplacements, censés être espacés chacun de un mètre au minimum, comme le recommandent les autorités sanitaires. 

Cette astuce, repérée dans un supermarché de Rome, a été déclinée dans de nombreux autres points de vente autorisés à demeurer ouverts. Elle démontre la nécessité du marquage au sol pour guider la population, sur les routes comme en collectivité. 

En France, des marquages au sol nécessaires durant les élections

Durant le premier tour des élections municipales en France, le marquage au sol a également démontré toute son utilité pour faire respecter les distances de sécurités. Dimanche 15 mars 2020, les électeurs se rendant aux urnes de leurs communes ont ainsi pu apercevoir des marquages au sol dans la file d’attente, signalant la bonne distance à respecter. Ces marquages, espacés là aussi d’un mètre comme le recommandent les autorités sanitaires, faisaient office de mesure préventive pour éviter la propagation du virus, notamment à destination des personnes âgées. 

Avant de pouvoir accéder aux isoloirs et à la table de vote, d’autres marquages au sol permettaient également de faire respecter un espace de courtoisie ; espace destiné à préserver l’intimité, mais également à contenir la propagation du Covid-19 au sein de la population. 

686 fois - posté le 19/03/2020