Posté le 10/01/2020 - Lille : une rue où les vélos ont la priorité


De plus en plus d'agglomérations prennent des mesures pour réduire la concentration de voitures au sein des centres-villes. Parmi les villes engagées dans ce mouvement, Lille a choisi d’expérimenter la “vélorue”. Déjà nombreuses en Belgique et aux Pays-Bas, les vélorues sont des voies où les cyclistes ont la priorité. En cas de succès, l’expérience pourrait être élargie à d’autres rues de l’agglomération lilloise.

La “vélorue”, qu’est-ce que c’est ? 

A l’image de plusieurs voies existantes depuis plusieurs années déjà en Belgique et aux Pays-Bas notamment, Lille tente l’expérience de la vélorue. Le président de l’association Droit au vélo, Yannick Paillard, explique le fonctionnement de ce type de voie : “Dans une vélorue, ce sont les cyclistes qui ont la priorité. Si les voitures y sont tolérées, elles doivent néanmoins se caler sur les vélos”. 

Dans ce type de voies, les vélos sont donc invités à rouler au milieu de la route et les automobilistes ont interdiction de doubler les cyclistes. Afin d’assurer le bon fonctionnement de cette expérimentation, un marquage au sol et une signalisation spécifiques doivent être installés.

Un choix stratégique

L’expérience va débuter mi-janvier au coeur du quartier de Fives sur une longue ligne droite de 745 mètres. Le président de l’ADAV apporte des précisions sur cette expérimentation : “Le choix n’a pas été fait au hasard, il s’agissait déjà d’un axe à sens unique assez peu fréquenté par les automobiles mais très emprunté par les cyclistes pour éviter la rue de Lannoy qu’ils considèrent comme dangereuse”.

Cette rue déjà empruntée par de nombreux cyclistes et au sein de laquelle se trouve une école apparaît donc comme un axe adapté pour tester ce nouveau concept de voie. Afin d’informer les usagers de ce changement, le nouveau marquage au sol devrait être réalisé le 13 janvier prochain.

La vélorue : un modèle inédit en France ? 

Si ce modèle est déjà présent dans plusieurs pays européens, il est encore peu développé en France. Avant Lille, les villes de Grenoble, Bordeaux et Strasbourg ont déjà expérimenté ce nouveau type de voies, avec des résultats plus ou moins concluants. En effet, le changement des comportements de tous les utilisateurs de la route n’est pas encore totalement accepté. 

Dans le cas où cette nouvelle expérimentation est couronnée de succès, l’agglomération lilloise affirme que cette vélorue pourrait être la première d’une longue série. En effet, l’objectif est de faciliter et de favoriser les déplacements à vélo au sein de la métropole

736 fois - posté le 10/01/2020