Posté le 20/09/2019 - Tout savoir sur les bandes podotactiles


Les bandes podotactiles permettent aux aveugles et aux malvoyants d’être prévenus d’un danger immédiat. Pour remplir leur rôle, elles doivent être facilement identifiables avec le pied ou avec une canne. C’est avant tout une question de sécurité pour ce type d’usagers. On vous en dit plus sur les bandes podotactiles. 

Les différentes bandes podotactiles

La bande podotactile est obligatoire dans des zones à obstacles spécifiques qui peuvent être fréquentées par des personnes aveugles ou malvoyantes. Elle est indispensable afin de baliser leur chaîne de déplacement. Il existe plusieurs types de bandes podotactiles, notamment :

  • les rails de guidage, autrement appelés Bandes d’Aide à l’Orientation (BAO), en intérieur et en extérieur
  • les bandes d’éveil à la vigilance qui sont censées alerter les déficients visuels d’un danger et sécuriser leur parcours
  • les clous podotactiles qui permettent quant à eux d’alerter d’un danger immédiat.

Les normes des bandes podotactiles

Il existe une réglementation très stricte pour l’installation de ces bandes podotactiles. En effet, celles-ci garantissent la sécurité des personnes malvoyantes ou aveugles qui se déplacent. Elles doivent donc respecter des normes précises. Tout d’abord, elles sont obligatoires dans 4 cas distincts, sinon elles sont interdites :

  • en haut d’escaliers situés dans un espace public ou sur la voirie
  • sur les quais d’accès à un transport guidé et collectif (que ce soit sur un fleuve ou sur la mer)
  • avant une traversée de véhicules automobiles
  • avant une traversée de trains.

Ensuite, le positionnement de la bande podotactile est réglementé, pour une optimisation de la sécurité des personnes aveugles et malvoyantes. En effet, elle doit se trouver à 50 centimètres de l’obstacle dont elle signale la présence, afin que l’individu ait le temps de marquer l’arrêt. Elle doit de plus être parallèle à l’escalier ou encore au bord du trottoir et il doit absolument y avoir un contraste visuel entre le sol et les clous de la bande podotactile.

Enfin, les dimensions doivent respecter une réglementation précise. La norme standard réglementaire est de 58,75 centimètres, mais de 40 centimètres de large pour une bande podotactile située sur des quais de transport ou îlots de refuge. Les 40 centimètres sont nécessaires en haut des escaliers dans le cas d’une installation ouverte au public ou d’un établissement recevant du public. Sans oublier que les bandes podotactiles doivent évidemment être non-glissantes et les dimensions ne doivent pas varier en fonction de la température. 

1169 fois - posté le 20/09/2019