Posté le 16/08/2019 - Les couleurs du marquage au sol industriel


Dans l’industrie, le marquage au sol est important pour bien s’orienter et communiquer. Il permet notamment de réduire les risques d’accidents (les glissades, les chutes, etc.). Il y va de la responsabilité du dirigeant de l’entreprise.

La signalisation de sécurité et de santé au travail réglementée

L’arrêté du 4 novembre 1993 relatif à la signalisation de sécurité et de santé au travail établit toutes les règles liées ainsi que les couleurs qui doivent être utilisées pour assurer une signalétique et un marquage au sol efficaces.

Par exemple, l’article 12 impose des bandes jaune et noir ou rouge et blanc pour signaler les “obstacles susceptibles de provoquer des chocs ou des chutes de personnes et les endroits dangereux, où notamment peuvent avoir lieu des chutes d'objets”, au sein des “zones bâties de l’entreprise auxquelles le travailleur a accès dans le cadre de son travail”. Le marquage au sol doit ici être proportionnel à l’obstacle ou l’endroit dangereux.

Selon l’article 13, les voies de circulation doivent être signalées par des bandes continues d’une couleur bien visible, de préférence blanche ou jaune, compte tenu de la couleur du sol”. Il est également précisé que les “voies permanentes situées dans les zones bâties” doivent aussi être signalées, sauf s’il y a des barrières ou bien un dallage approprié.

Les couleurs de marquage au sol à utiliser

Selon le nuancier RAL, il existe 8 couleurs réglementaires qu’il faut utiliser pour la signalétique et le marquage au sol dans l’industrie. Mais attention, chaque couleur a sa signification.

  • Le blanc (RAL 9016) est dédié au marquage général.
  • Le noir (RAL 9017) est dédié aux zébras jaunes et noirs qui sont situés devant les portes automatiques ou bien à l’effacement des lignes sur l’asphalte.
  • Le gris (RAL 7045) est consacré à l’effacement des marquages sur le béton.
  • Le rouge (RAL 3020) permet d’annoncer des interdictions.
  • L’orange (RAL 2009) concerne le stockage de produits chimiques.
  • Le jaune (RAL 1023) signale les dangers et les avertissements.
  • Le vert (RAL 6024) sert à indiquer des informations ou des directions.
  • Le bleu (RAL 5017) correspond aux marquages de protection et d’obligation.

Le blanc et le jaune sont les couleurs les plus utilisées pour le marquage au sol industriel. Il est essentiel d’avoir recours à des couleurs claires et bien visibles, mais surtout qui contrastent avec la couleur du sol sur lequel elles sont utilisées. Plus le marquage est visible, plus il est efficace en termes de sécurité.

1024 fois - posté le 16/08/2019