Posté le 27/06/2019 - Infractions routières : les nouvelles sanctions


Certains infractions au code de la route mèneront, dès le 1er juillet 2019, à des sanctions plus importantes. En effet, leur degré de gravité sera rehaussé.

Un renforcement des sanctions pour certaines infractions routières

À partir du 1er juillet 2019, les automobilistes devront faire preuve de plus de vigilance sur les routes. En effet, certaines infractions routières feront l’objet de condamnations plus sévères.

Tout d’abord, rouler sur la bande d’arrêt d’urgence était un acte sanctionné de 58 euros d’amende seulement. Désormais, l’amende sera de 174 euros. En effet, cette infraction était du premier degré, et passera donc au troisième degré.

Monopoliser la bande du milieu risque de coûter bien plus cher que jusqu’à présent. C’est-à-dire que chaque conducteur qui ne se rabattra pas à droite après avoir dépassé une voiture, surtout sur l’autoroute, recevra une amende de 116 euros. L’infraction passe au second degré.

Les dépassements en cas de pluie, effectués par des véhicules ou des remorques qui présentent une masse maximale autorisée de plus de 7,5 tonnes, deviendront une infraction du second degré. Ils seront donc sanctionnés d’une amende de 116 euros, alors que celle-ci n’était que de 58 euros jusqu’à présent.

Sur une autoroute à trois voies, la circulation des bus, autocars ou autres véhicules, dont la masse maximale autorisée est de plus de 3,5 tonnes, sur la bande de gauche est interdite et sera désormais sanctionnée comme une infraction du second degré. L’amende sera donc de 116 euros.

Un renforcement du contrôle des infractions routières

La police pourra, dès le 1er juillet, sanctionner plus facilement et plus rapidement. En effet, des appareils automatiques peuvent permettre de surveiller que certaines infractions ne sont pas commises, sans qu’un agent soit obligatoirement présent. La liste de ces infractions routières sera donc étendue.

Elle inclura désormais la conduite en sens non autorisé, le blocage d’un carrefour, le non-respect d’un panneau de signalisation ou encore d’un marquage au sol, et bien d’autres infractions encore. Une caméra ANPR (Automatic Number Plate Recognition, qui permet la reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation) pourra constater les infractions relatives à un dépassement ou encore à une interdiction de dépasser, en plus des infractions déjà sur la liste.

Il faudra alors se montrer deux fois plus vigilant sur les routes, puisque les infractions routières risqueront de vous coûter plus cher que d’habitude ! De plus, elles seront plus facilement repérées et donc plus rapidement condamnées.

790 fois - posté le 27/06/2019