Posté le 23/05/2019 - Un “chaussidou” pour faire ralentir les conducteurs à Alençon


À Alençon, un nouveau marquage au sol a vu le jour, dans la rue Martin Luther King, afin de faire ralentir les conducteurs et sécuriser les sorties de lotissements. Cependant, cet aménagement ne semble pas faire l’unanimité dans la commune.

Un nouveau marquage au sol rue Martin Luther King

Le mardi 7 mai 2019, la rue Martin Luther King, située entre Alençon et Condé-sur-Sarthe, a vu une nouvelle signalétique apparaître sur le section entre la piscine Alencéa et le rond-point de la rue de Guéramé : le “chaussidou”. Ce terme désigne une chaussée à voie centrale banalisée.

Olivier Jacquot, responsable de la voirie de la mairie d’Alençon, explique que cet aménagement a été “proposé par le bureau d’études consulté au sujet du déplacement doux à Alençon et sa première couronne. Cette chaussée fonctionne très bien dans d’autres villes, notamment dans les zones touristiques où il y a beaucoup de cyclistes. Elle est aussi défendue par le Cerema, le centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement.

Toutefois, ce nouveau marquage au sol ne fait pas que des heureux. Olivier Jacquot a reçu de nombreux retours négatifs sur cet aménagement. Il a cependant précisé qu’il ne s’agissait là que d’un projet en phase de test, avec un délai de deux semaines environ pour en mesurer l’efficacité.

Une initiative pour réduire la vitesse

Le principal objectif de ce “chaussidou” est une diminution de la vitesse de circulation sur cette portion de route. Cela devrait contribuer à davantage sécuriser les sorties des lotissements. L’accotement fait en sorte que les voitures se laissent passer entre elles, ce qui les force à freiner. En effet, lorsqu’un croisement de deux véhicules a lieu, la voiture qui “monte” est prioritaire et l’autre voiture doit mordre sur la rive pour la laisser passer. Les espaces de chaque côté de la voie ne sont pas des bandes cyclables mais peuvent tout de même permettre aux vélos de circuler dessus.

Le service de voirie avait envisagé des ralentisseurs ou des chicanes, mais cet aménagement peut permettre aux conducteurs, en cas de trafic plus fluide, de rouler normalement, ce qui n’est pas le cas d’un ralentisseur par exemple. Des panneaux de signalisation ont également été mis en place mais sont moins visibles. Il est donc prévu que deux grands panneaux pédagogiques jaunes soient installés dans la rue. L’initiative consiste avant tout à trouver une solution pour inciter les véhicules à ralentir.

56 fois - posté le 23/05/2019