Posté le 15/03/2019 - Sécurisation du passage à niveau de Deuil-Montmagny


Le passage à niveau de Deuil-Montmagny situé dans la ville de Deuil-la-Barre est considéré comme l’un des plus dangereux en France. L’objectif du ministère et de la SNCF est donc de le supprimer à l’horizon 2023. En attendant, un nouveau dispositif de marquage au sol a été mis en place pour renforcer la sécurité aux abords.

Un lieu très fréquenté

Chaque jour, 7 000 voitures, 188 trains, deux lignes de bus et de nombreux piétons traversent ce passage à niveau. Une fréquentation importante qui est à l’origine de ces risques particulièrement élevés à ce croisement. Les chiffres le prouvent : “Sur les 22 passages à niveau d’Île-de-France qui figurent sur cette liste, 25 % des accidents répertoriés entre 2008 et 2018 se produisent ici”. Cette liste répertorie les passages à niveau les plus dangereux et celui de Deuil-Montmagny est placé en première position.

Une sécurité renforcée aux abords

Afin d’éviter de nouveaux accidents, la SNCF et la collectivité ont donc décidé d’installer un nouveau dispositif pour sécuriser ce passage à niveau : marquages au sol (zebra, damier, ligne de feu, empreintes de pas), balisages du franchissement, panneaux en amont. Des installations particulièrement importantes en attendant la suppression définitive prévue en 2023 pour un coût estimé entre 13 et 16 millions d’euros.

D’importantes installations déjà présentes

Plusieurs mesures avaient déjà été prises par le passé pour tenter de réduire les risques d’accidents. Pour cela, les arrêts de bus avaient été déplacé et un radar de chaque côté du passage à niveau, huits feux, et quatre-demi barrières avaient été installés. Malgré toutes ces installations le nombre d’accidents n’a pas diminué et le danger est toujours présent.

Une suppression nécessaire

Interrogée sur le problème du passage de Deuil-Montmagny, la maire de Deuil-la-Barre, Muriel Scolan, a réaffirmé son intention de supprimer le passage à niveau le plus rapidement possible. Les projets sont déjà en cours et devraient permettre de réaménager le secteur d’ici la fin 2023. Un chantier qui apparaît comme particulièrement nécessaire vu la dangerosité et les problèmes de circulation que posent ce passage à niveau.

Ces travaux de suppression de passage à niveaux sont également présents dans d’autres endroits en France. Ainsi, ce sont pas moins de 12 passages qui doivent être supprimés dans les prochaines années. Des aménagements nécessaires pour éviter les accidents particulièrement mortels qui se déroulent aux abords de ce type d’installation routière. Parmi les solutions temporaires, une amélioration des indications, et ce, notamment par le marquage au sol sont pour le moment utilisées.

561 fois - posté le 15/03/2019