Posté le 14/01/2019 - Côtes-d’Armor : Nouveau marquage au sol innovant en test


Dans de nombreuses régions, plusieurs renouvellements du marquage au sol sont réalisés afin d’améliorer les conditions de conduite et de sécuriser au maximum les routes. Dans cet objectif, le département des Côtes-d’Armor est à la pointe et effectue différents tests. Cette fois-ci, c’est sur une section de 7 km à 2x2 voies de la RD7 entre Lanvollon et Paimpol qu’un nouveau marquage routier va être installé.

Une double sécurité

Pour ce renouvellement du marquage routier, le département fait appel à l’entreprise Hélios pour expérimenter une nouvelle signalisation qui inclut deux produits innovants. Déjà utilisé sur plusieurs routes du Nord et de la Marne, ce type de marquage mêle peinture à l’eau et résine à chaud. Cette résine thermoplastique appelée Visispot, sèche immédiatement et permet ainsi d’améliorer la sécurité des conducteurs.

Ce nouveau type de marquage a un double objectif : améliorer la visibilité par temps de pluie et la nuit et émettre un signal sonore. Conçu en relief, ce marquage permet d’avertir le conducteur dès lors qu’il franchit le marquage. Le vice président du Département, Jean-Yves de Chaisemartin indique : “Cette expérimentation illustre notre souhait de penser les infrastructures routières de demain. Elle doit nous confirmer l’intérêt d’un produit innovant qui présente des avantages forts”.

Un marquage plus résistant

Un autre avantage de marquage est sa résistance. En effet, contrairement aux peintures classiques qui nécessitent un entretien annuel, ce type de marquage ne requiert un entretien que tous les 5 ans. Cela permettrait ainsi de réduire les risques auxquels les agents de la voirie sont exposés tout en améliorant les conditions de sécurité des automobilistes.

Ce nouveau marquage mêlant les innovations de visibilité et d’avertissement sonore tout en assurant une meilleure résistance est une réelle avancée dans le domaine. Pour les futurs renouvellements des aménagements, la sécurité sur les routes va être de plus en plus renforcée grâce à ce type d’innovation.

Une première expérimentation avant généralisation

Concernant la généralisation de ce marquage, le maire de Paimpol affirme “Nous sommes en réflexion. Le produit coûte deux fois plus cher qu’une peinture traditionnelle, mais il nous permet de faire des économies à plus long terme”.

Chiffrée à 90 500 €, cette expérimentation pourrait être généralisée et inclue dans le budget si elle se révèle concluante. Dans les années à venir, les aménagements routiers sur l’ensemble du territoire devraient donc devenir de plus en plus sûr grâce à des innovations de la sorte.

739 fois - posté le 14/01/2019