Posté le 20/11/2018 - Paris : un marquage au sol spécialement dédié aux trottinettes


Si l'arrivée en masse des trottinettes en libre-service a été particulièrement bien accueillie par le grand public, qui ne jure désormais que par ce moyen de transport, cette nouveauté implique également certains problèmes. En effet, ne sachant pas quelles règles de circulation suivre, les utilisateurs des trottinettes électriques ont décidé de n'en faire qu'à leur tête, allant jusqu'à entreposer ces modes de transport où bon leur semble, parfois même en plein sur la route, gênant les conducteurs et piétons. De plus, certains vont même jusqu'à ne pas faire attention à leur allure, et poussent la vitesse de l'engin à son maximum, ne veillant pas à la sécurité d'autrui ou même à sa propre sécurité. Ce comportement pouvant être dangereux, notamment s'il est adopté par un grand nombre de personne, il s'est avéré indispensable de le réguler, notamment avec un marquage au sol spécifique. 

Mieux encadrer le "free floating"

L'arrivée du "free floating" a apporté son lot de changements dans les villes dans lesquelles cette mode s'est implantée, notamment dans la capitale. Le principe est simple : n'importe quelle personne se trouvant dans la ville peut, par le biais de son smartphone, emprunter un moyen de transport individuel, tel qu'une trottinette électrique, un vélo, ou même un scooter. Ces derniers sont accessibles n'importe où dans la ville, et ne sont rattachés à aucune station. Ils permettent de se déplacer facilement, sans avoir à utiliser sa voiture ou les transports en commun, tout en respectant l'environnement. 
Seulement, cette nouvelle manière de se déplacer apporte avec elle son lot de problème : les utilisateurs ont tendance à laisser traîner les véhicules n'importe où, gênant régulièrement la circulation, et se déplacent à vive allure n'importe où sur les lieux publics, un comportement qui peut rapidement dégénérer et devenir dangereux. 

Un marquage au sol pour plus de sécurité

Afin de mieux réguler l'utilisation de la trottinette électrique à Paris, la ville a décidé de prendre les mesures nécessaires. Bien que l'on ne sache pas encore si l'on doit considérer cette manière de se déplacer comme celle d'un conducteur ou d'un piéton, des marquages au sol ont été installés afin de délimiter des espaces de stationnement pour les appareils en "free floating". Ces derniers ont déjà été mis en place dans le IVème et le IIème arrondissement de la capitale, et d'autres devraient prochainement être créés si l'expérience est concluante. Les comportements inappropriés risqueront également de se faire verbalisés. 

471 fois - posté le 20/11/2018