Posté le 05/11/2018 - Liège : agacés par les embouteillages, des commerçants s'en prennent au marquage au sol


À Liège, la tension monte entre les commerçants et les autorités locales. Les embouteillages se multiplieraient du côté de la rue Charles Magnette, au plus grand désespoir des propriétaires des commerces sur les lieux. En effet, selon l'un d'eux, des modifications auraient eu lieu sur les marquages au sol déjà présents, ce qui limiterait "la circulation de la rue à une seule bande à l'approche du feu de signalisation." Cela aurait ainsi un impact sur toute la circulation de la rue, puisque les véhicules se retrouvent ainsi à faire du sur place, créant de gros embouteillages

Des embouteillages qui gâchent la vie des commerçants

Pour les commerçants se trouvant rue Charles Magnette, à Liège, la situation n'est plus possible : de nombreux véhicules se retrouveraient bloqués, suite à la mise en place d'un marquage au sol spécifique. Si cela pose problème aux automobilistes, c'est également un souci pour les marchands de la rue, mais également pour les responsables des parkings sur place : «  C’est une organisation de la circulation qui ne vaut rien. Ces deux derniers week-ends, les voitures étaient bloquées dans mon parking jusqu’au troisième étage. Et les automobilistes s’en prennent à mes caissiers qui n’en peuvent rien  », explique l'un d'entre eux. Alors que les commerçants ont tenté la méthode douce en écrivant une lettre à la personne concernée, à savoir le Bourgmestre de la ville, Willy Demeyer, ces derniers n'ont obtenu aucune réponse. 

Changement de stratégie

Se retrouvant sans réponse suite à leurs réclamations, les commerçants ont opté pour une nouvelle stratégie : à la fin du mois d'octobre, ils ont décidé de régler les choses eux-mêmes et se sont tous munis des outils adéquats afin d'apporter quelques rectifications au marquage au sol déjà présent.

Alors que cette technique semblait pendant un certain temps fonctionner, puisque les véhicules avaient bel et bien la possibilité de circuler sur deux bandes comme auparavant, cette peinture a fini par s'effacer lorsque les premières gouttes de pluie sont tombées. Belle tentative pour ces marchands, qui n'avaient visiblement pas pensé à tout ! Il leur faudra donc attendre une réaction de la part des autorités compétentes : pour cela, une réunion est prochainement prévue entre ces dernières et les commerçants, afin de trouver une solution à ce problème de marquage au sol, et rétablir un trafic fluide pour les automobilistes. 

427 fois - posté le 05/11/2018